Lettre d’Amadou Hampâté Ba (1901-1991) adressée à la jeunesse africaine (1ère partie)

LITTERATURE D'AILLEURS DE LEE HAM

Amadou Hampâté Bâ est un homme pour qui j’ai beaucoup d’admiration. Je ne ratais aucun des colloques qu’il donnait avec Boubou Hama et Joseph Ki Zerbo dans les locaux de l’UNESCO à Paris. C’étaient de grands hommes qui n’hésitaient pas à échanger  avec moi et répondre à mes questions qui devaient leur paraitre bien naïves durant les pauses ou à la fin des colloques. Ces hommes m’ont donné cette envie de faire rayonner la littérature de l’Afrique subsaharienne. Un geste bien modeste pour une si vaste et si belle entreprise.

Mes chers cadets

Celui qui vous parle est l’un des premiers nés du vingtième siècle. Il a donc vécu bien longtemps et, comme vous l’imaginez, vu et entendu beaucoup de choses de par le vaste monde. Il ne prétend pas pour autant être un maître en quoi que ce soit. Avant tout, il s’est voulu un éternel chercheur, un éternel…

Voir l’article original 830 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s