Interview « Première fois » – Nov. 2019

🎙# INTERVIEW PREMIÈRE FOIS # 🎙

La première fois où…
✍️ Tu as posé des mots ? C’était quand, dans quelles circonstances ?
Hum, des mots, j’en pose souvent. Dès que j’ai un stylo en main. La première fois, j’avais six ans. Je venais de découvrir que je n’avais plus de difficultés à aligner des mots et à faire une phrase. Alors, j’ai voulu raconter cet exploit. Avec mes mots et mes phrases décousus. Je venais d’avoir le dessus sur la dyslexie. Un mal avec lequel je ferai connaissance des décennies plus tard.

❤️ Tu es tombé(e) amoureux (se) ? Raconte-nous !
J’avais six et huit ans. J’étais amoureuse de Gamal Abd El Nasser (Président Égyptien) puis de Mokhtar Ould Daddah (Président Mauritanien). Je savais juste qu’ils avaient de beaux yeux et je ne souhaitais surtout pas les épouser car cela ne voulait rien dire pour moi. Mais, je les trouvais beaux.

🤔 Tu as eu le syndrome de la page blanche ?
Pas dans le domaine de l’écriture. Car, même en plein sommeil, je me lève pour écrire des bribes de mots voire des phrases ou des chapitres entiers. Cependant, je l’ai eu en tant qu’attachée de direction. Quand il a fallu faire un courrier en catastrophe pour annuler une conférence une semaine avant le début. J’étais trop énervée. Puis, une fois calmée, tout est rentré dans l’ordre.

😳 Tu as reçu un commentaire négatif sur un de tes écrits ?
Il n’y a pas longtemps. C’était sur ma nouvelle. De la part d’une chroniqueuse qui n’aimait pas la fantasy. Mais, j’ai tenu compte de ses ressentis et elle a lu mon œuvre (rires) jusqu’au bout. Ce n’est pas si mal.

IMG_20180118_0001 (3)
📚 Tu as eu un orgasme littéraire en tant que lecteur ? C’était en lisant quel ouvrage ?
Oh là là. Un bien grand mot pour un ouvrage. J’avais huit ans et je lisais « les dits de Zoroastre », si je me souviens bien. J’ai adoré découvrir cette philosophie. Je la trouvais évidente et si facile à appliquer. J’en avais discuté avec mon père qui s’était beaucoup amusé de mon enthousiasme. Puis cela a été le tour de la Bible (eh oui). Je trouvais que c’était un superbe livre de contes avant d’être un livre religieux. J’en garde un excellent souvenir.

😍 Tu as rencontré un auteur que tu apprécies? Que lui as-tu dit ?
J’ai rencontré un écrivain que j’appréciais beaucoup. Il s’agissait de Cheikh Hamidou Kane. C’était dans le cadre d’un exposé sur son roman « l’aventure ambiguë ». Il avait été très abordable et très ouvert. Nous avions échangé à bâton rompu pendant deux heures. Il m’avait abreuvée d’anecdotes. Pourtant il avait un emploi du temps chargé en tant qu’homme politique.

🎧 Une musique/une chanson t’as inspiré (e) pour écrire/en écrivant ? C’était laquelle ?
J’adore écrire avec la musique de Iso Lô (musicien et chanteur Sénégalais) sur le morceau « Le Joola » qui raconte la catastrophe de ce bateau du même nom qui a sombré corps et biens au large de la Casamance. J’y ai perdu des amis et ses mots me touchent profondément. Cette douleur, je la pose sur la feuille pour l’exorciser. Je revois mes amis, leurs enfants, pour certains disparus avec eux. Et je suis bouleversée.

👀 Où tu as écrit dans un lieu insolite ? Où était-ce ?
J’écris partout, sauf aux toilettes (rires). Le plus bizarre dont je me souvienne c’est d’avoir écrit dans la salle d’attente à l’Ambassade de l’Union Soviétique (à l’époque) à Dakar. J’avais des hommes baraqués qui n’arrêtaient pas de venir s’asseoir près de moi ou derrière moi. Mais, j’étais trop plongée dans mon écrit pour faire attention à eux. C’est Sabah, une amie qui devait préparer avec moi un exposé sur les sovkhozes qui m’a prévenue et m’a demandée d’arrêter. Quand j’ai compris la situation, j’ai eu la trouille de ma vie. En plus, il y avait des caméras partout. C’était effrayant.

livres

🤗 La première chose que tu fais le matin en te levant ?
Une chose très simple. Je cherche mes lunettes que je pose sur mon nez. Tous ceux qui en portent me comprendront.

😴 La dernière chose que tu fais le soir avant de te coucher ?
Je glisse une carte postale (marque-page) dans mon livre avant de le refermer. Quand je finis par m’endormir. Car je suis une grande insomniaque et passe plus de temps à lire et à admirer le lever du soleil.

💡Qu’as-tu à partager avec nous sur ton actualité d’auteur ?
J’ai terminé les deux derniers tomes de Shouna. Je vais les présenter à des maisons d’édition. J’ai aussi terminé trois recueils de nouvelles. Je suis entrain d’écrire des contes pour enfants. On verra Je ne ferai pas d’auto édition car je ne suis pas douée pour cela et je n’ai pas l’énergie pour. J’espère trouver un éditeur.

 

Catégories :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s