Dodo la petite goutte d’eau – Conte -Amélie Diack

drop-148199__340Dodo est une petite goutte d’eau qui rêvait de voyager jusqu’à la mer. Mais comment faire quand on est si petit? Il décida d’en parler à ses amis.

– ça va être difficile, dit la grenouille. Il faut que tu fasses attention au soleil. Sinon, tu vas t’évaporer.

– Je sais, répondit tristement Dodo, je sais.

– Comment vas-tu faire?

– Je ne sais pas, dit Dodo. Il faut que je réfléchisse. J’ai vraiment envie de voir la mer.ant-44586__340

Tous ses amis se mirent à réfléchir. Dodo alla s’asseoir au bord de la rivière. Il poussa des soupirs si forts que le vent l’entendit.

– Je peux t’aider, lui dit-il.

– Ah oui? s’écria Dodo tout joyeux.

Le vent lui murmura son idée avant de s’en aller. Dès la tombée de la nuit, le vent vint le chercher et le posa sur un nuage qui voyagea toute la nuit. A l’aube, le nuage le posa près d’une rivière pour qu’il se repose. Pendant des jours, ils voyagèrent ainsi. Dodo était impatient. Bientôt, il commença à sentir une odeur agréable.

sun-148953__340– Qu’est-ce que c’est que cette odeur? demanda t-il. J’aime bien. C’est très agréable.

– C’est l’odeur de la mer, lui répondit le nuage.

– J’adore, s’écria Dodo. Nous sommes arrivés? Nous sommes si prêt?

– Oui, demain, au lever du soleil, tu verras la mer. Mais, attention. Si tu t’approches trop près, la mer va t’engloutir et tu feras partie des gouttes d’eau de la mer.

– Je ferai attention. C’est promis.

Le lendemain matin, Dodo découvrit une grande étendue d’eau salée. D’un bleudrop-148199__340 transparent. Cette mer bougeait beaucoup et Dodo était fasciné. Il s’accrocha à des algues pour mieux admirer l’océan. Mais le soleil se leva et il commença à faire chaud. Dodo savait que la chaleur du soleil allait le faire s’évaporer. Il avait un secret qu’il n’avait dit à personne: il voulait vivre dans l’océan.

Dodo se pencha un peu plus pour mieux admirer les vagues et tombafountain-2022477__340 dans la mer. Il était heureux. Il glissait, bondissait au-dessus des vagues. Il riait. Il était heureux. Il se transforma en mousse. Il devint la mousse qui s’amuse sur la crête des vagues qui viennent caresser le sable de la plage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s