Mamie Wata et le voleur – conte – Amélie Diack

mermaid-4880704__340Mamie Wata est une très belle déesse. La déesse des eaux. Tous les animaux de la brousse la connaissent et l’aiment beaucoup. Elle est très généreuse. Un jour, elle convoqua tous ses amis au bord de la rivière. Elle était très en colère. Tous les animaux vinrent à la convocation Il se passait sûrement quelque chose de grave. Ils étaient tous inquiets.

– Bonjour mes amis, dit-elle. Aujourd’hui, comme vous pouvez le constater, je suis furieuse.

– Que se passe t-il, mon amie? demanda le lion. Peut-on t’aider?animal-1734801__340

– Oui, je pense. Quelqu’un affame notre amie, Mère Yandé. Quelqu’un vide son grenier régulièrement. Si je ne l’aidais pas, elle serait morte de faim.

– Nous ne le savions pas, dit le lion. Nous allons aussi l’aider, chère amie. Mais, avant tout, nous devons mettre en garde le voleur. Il pourrait avoir des ennuis.

hyena-153409__340Tous les animaux, ainsi que Mamie Wata, se tournèrent vers Bouki qui se mit à trembler de peur.

– Je n’ai rien fait, dit-il. Je n’ai jamais volé ses légumes dans le jardin, ni mangé ses poissons grillés et ses bons plats de couscous.

– Hum, répondit le lion, comment sais-tu que son couscous est bon et que ses poissons sont grillés? Personne ne l’a dit. Mamie Wata a parlé de greniers.

Bouki comprit qu’il avait trop parlé. Il s’enfuit et s’enferma à double tour dans sa case. africa-1300602__340Pendant ce temps, les animaux se rendirent chez Mère Yandé et découvrirent le trou fait dans le grenier. C’est par là que le voleur passait. Ils décidèrent de lui tendre un piège. Quelques jours plus tard, Bouki sentit une bonne odeur de viande grillée qui venait du grenier de Mère Yandé. Il rôda autour à de nombreuses reprises. Il n’y avait personne en vue.

A la nuit tombée, Bouki se faufila derrière les cases et s’approcha du grenier, à pas de loup. Il grimpa à l’échelle et vit qu’une porte remplaçait le trou qu’il avait fait. Il pouvait passer plus facilement. Quand il entra dans le grenier, il découvrit une véritable caverne d’Ali Baba. Bouki se jeta sur la nourriture et mangea au point que son ventre était gonflé.

crocodile-630231__340Mamie Wata qui avait appris que son piège avait fonctionné, envoya les crocodiles accueillir Bouki à sa sortie. Tous les animaux de la savane étaient là. Ils voulaient voir ce qui allait arriver. Quand il n’y eut plus rien dans le grenier, Bouki sauta dehors et tomba sur les crocodiles qui l’attendaient. Ils le poursuivirent en lui mordant les fesses et la queue. Ils tirèrent tellement sur sa queue que Bouki sentit que ses fesses descendaient jusqu’à toucher le sol. Il réussit à s’enfuir. Il s’enferma en tremblant dans sa case. Depuis, Bouki a les fesses très basses et une queue très courte.

 

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s