Néné, la petite fille qui ne parlait pas – Conte – Amélie Diack

Néné est une petite fille de quatre ans. Elle sourit tout le temps. Elle a un rêve: faire des études pour devenir maîtresse d’école. Mais, Néné est une petite fille muette. Dans son village de la savane africaine, tout le monde pense qu’elle ne pourra jamais aller à l’école. En plus, ses parents sont très pauvres et n’ont pas assez d’argent pour l’envoyer dans une école spécialisée. Néné à un grand frère qui s’appelle Doudou. Il l’aime beaucoup. En secret, il lui apprend  à écrire et à compter.

Néné pleure souvent en voyant Doudou se préparer pour l’école. Elle aimerait bien avoir un uniforme et un sac à dos rose avec des dessins de fleurs et de chats. Un jour, elle alla voir son grand-père. Elle sanglotait. Elle lui raconta son secret. Son grand-père la consola en lui promettant de trouver une solution. Il alla voir l’instituteur du village et lui parla du rêve de Néné. Monsieur Dino connaissait Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est kitty-1459135__340.pngbien la petite fille qui venait, souvent, s’asseoir sous les fenêtres de sa classe. Il l’invitait parfois et elle était toujours sage.

– Qu’elle vienne demain à l’école. Nous allons faire un essai. Je verrai comment cela va se passer.

Le lendemain, c’est une petite fille fière et souriante qui se rendit à l’école en tenant la main de Doudou. En classe, Néné observait tout. Elle trouvait l’écriture amusante et apprenait vite. Monsieur Dino était très content des efforts qu’elle faisait. Pour la récompenser, il lui offrit un livre.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est book-4155805__340.pngC’était un livre qui avait une couverture rose avec un chat tout mignon et une petite fille qui levait la main en souriant. Avec fierté, Néné le montra à toute la famille et à Doudou. Quand elle l’ouvrit, à sa grande surprise, c’était un livre pour apprendre le langage des signes. La famille apprit à signer. Tout le monde était heureux. Néné pouvait apprendre beaucoup de choses en classe et parler avec tout le monde. Elle devint très bavarde. Doudou se moquait gentiment d’elle. Papy se mit à lui raconter des petits contes tous les soirs.

Un jour, en rentrant de l’école, Néné vit son grand-père sous le manguier de la cour. Il avait mis ses vêtements des jours de fête: une belle chemise bleu et un grand pagne tissé qui couvrait son corps et son épaule. Pourtant, il n’y avait pas de fête.

– Bonjour les enfants, dit-il. Aujourd’hui est un grand jour. Tu veux toujours devenir maîtresse d’écoleCette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est new-phototastic-collage.jpg, ma petite Néné?

Néné secoua la tête vivement pour dire oui. Elle était un peu inquiète et curieuse.

– J’ai vendu le petit terrain qui est en friche. Avec l’argent, tu pourras aller à l’école spécialisée qui est en ville. Tu y apprendras à lire, à écrire, à signer et à lire sur les lèvres. Plus tard, tu pourras enseigner aux enfants sourds et muets.

Néné et Doudou dansèrent de joie. Toute la famille fit la fête ce jour-là.

Amélie Diack

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s