Black Star – Bernard DADIÉ

Une étoile

dans le ciel de Cap-Coast, d’Elmina

a surgi noire de promesses.

Hommes-marchandises

entassés dans le caveau des forts

parmi les rats,

la poudre, le feu, les caravanes,

la terre gorgée de sang et de chair

nous lient les uns aux autres.

Hommes-bétail enchainés pour la foire,

Grande virgule dans l’histoire

Le temps reprend son cours,

lustre l’ébène

Et l’Aigle noir, l’envol.

Cargaisons estampillées au sceau du maître,

au-dessus de vous la fête.

Les bénéfices se comptent par tête

de nègre et de négrillon.

par douzaines de bêtes de labour,

par centaines d’hommes raflés, de casses razziées.

L’Océan a gardé sa voix de colère

Homme noir

Black Star

Le coq chante le réveil

c’est la nouvelle étape.

Vieux routier porteur de flambeaux

      Atlas,

Cape-Coast-Gwa !

Elmina !Ouidah !

Citadelles d’infortune

Escales vers l’enfer

L’empire a changé de nom

Le négrier de fanion.

      Homme !

Cape-Coast-Gwa !

Elmina !Ouidah !

Tombes et mausolées

Ici dans le jour sont morts de rêves.

Ici dans les fers et la nuit sont morts des hommes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s