Maro -Poème de l’Amour Sublimé -Mame Seck Mbacké

Je t’aime tant
Que j’ai tourné le dos
Aux richesses futiles
Pour mourir du frisson de tes mains
Éventail d’Aurore.

Maro!
Je voudrais marcher avec toi
Sur la terre ocre du Ferlo
Respirer jusqu’aux étoiles
Le silence sucré des nuits du Djoloff.

Maro
Je voudrais traire avec toi
Le pis énorme de la déesse-vache.

Me saouler de lait mystique Maro
Devenir ton Eurydice éternelle
Sous le rythme d’une samba à robe diaphane.

Maro!
Dormir loin des contraintes fallacieuses
quand la nuit se fait chant
Sous mon chapelet de rires nacrés
Vivre la fantasmagorie de la fleur de vie
Ouvrir les prisons de l’âme
Pour que volent les colombes…

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s