L’Écorché Vif – Abdellatif LAÂBI

Le poète arabe

Se met devant sa table rase

S’apprête à rédiger son testament

Mais il découvre qu’il a perdu

L’usage de l’écriture

Il a oublié ses propres poèmes

Et les poèmes de ses ancêtres

Il veut crier de rage

Mais se rend compte

Qu’il a perdu l’usage de la parole

De guerre lasse

Il s’apprête à se lever

Mais il sent qu’il a perdu

L’usage de ses membres

La mort l’a précédé

Là où il devait abdiquer

Devant la vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s