Sorciers, djinns & Ancêtres dans Shouna la genèse maudite

Ils sont nombreux et chacun a un rôle bien défini:

  • Les sorciers appelés dëmë (deumeu) sont des sorciers mangeurs d’âmes. Ils ressemblent à n’importe qui. Ils sont en effet humains. Lors des bacchanales, ils offrent, à tour de rôle, à leur communauté une âme à dévorer. Si l’un n’a rien à donner, le choix se fait dans sa famille directe (époux, épouse, enfants). Avant de mourir, ces dëmë peuvent être tentés de se confesser (jafu:diafou). Cela est rare. Mais c’est un évènement où s’invite tout le quartier. J’ai connu un diafou là ou je vivais. Elle avait donné des noms d’accidentés, de morts inattendus. Ma mère nous avait interdit d’y aller car nous voulions savoir pour notre père. Finalement, nous avons obéi. Nous n’avons jamais su.
  • Les djinns ou djinnés. Ils peuvent prendre différents aspects. Souvent, c’est une femme blanche avec de longs cheveux. Eh oui, chez nous, le Malin est blanc et pas noir. Ils peuvent être représentés par des petits hommes étranges avec des épines à la place des cheveux ou autres personnages de même acabit.
  • Les Ancêtres intercèdent auprès des dieux pour protéger les vivants. Leur rôle est important car s’ils ne sont pas satisfaits, il n’intercèderont plus auprès des dieux et ne protègeront plus la personne à l’origine de leur courroux. Ce dernier sera vulnérable et une proie facile pour les dëmë et les djinnés.
  • Les chasseurs, les forgerons pratiquent la magie blanches mais ont de grandes connaissances dans la magie noire/ En effet les chasseurs doivent interférer auprès de ancêtres pour que leur chasse soit fructueuse. Ils doivent aussi pouvoir dompter l’âme de l’animal tué et se faire pardonner auprès de Dame Nature pour lui avoir pris l’un des siens. Les forgerons sont les maîtres du métal. Ils connaissent les incantations séculaires pour se faire obéir du métal et le dompter.

L’auteur Amel Lee

la lecture d'éliana

Hello voilà une fois par semaine je mettrai un ou une auteure en avant et pour ce lundi c’est Amel Lee qui est au rendez vous. Elle nous a fait un petit texte pour se présenter et présenter ses livres. Alors actuellement je n’ai pas lu ses livres mais vous trouverez à la fin deux liens de chroniques :D. J’espère que cela vous plaira

Je me nomme Amélie Diack. Je suis l’auteure de Shouna la genèse maudite (roman) et une nuit d’enfer pour Adi (nouvelle). L’écriture a toujours été pour moi un rêve. Un rêve qui me semblait inaccessible. Je suis dyslexique. La lecture et l’écriture ont été un apprentissage très difficile.  Une fois acquis, je n’ai plus arrêté d’écrire et de lire. Mon premier écrit date de mes six ans. L’écriture est une forme d’exutoire pour moi. Face au harcèlement au collège. Face aux difficultés de la vie…

Voir l’article original 203 mots de plus

Chronique de Maya au pays des livres – Une nuit d’enfer pour Adi – 01/02/2019

Voici mon avis sur Une nuit d’enfer pour Adi d’Amélie Diack Auteure, une nouvelle originale.

Synopsis auteur
Après des fiançailles controversées, Adi attend Maïssa à l’hôtel. Ils doivent prendre des décisions importantes pour leur mariage. L’attente est longue et il est impatient.

Mon avis
Après avoir découvert Amélie Diack grâce à Shouna, La genèse maudite, un récit envoûtant qui nous plonge au cœur des traditions et des mythes africains, je la retrouve avec plaisir pour une courte nouvelle, Une nuit d’enfer pour Adi, qui tire un peu plus vers le côté horrifique.
L’auteur nous invite dans la vie d’Adi qui ne souhaite qu’une chose, épouser celle qu’il aime. Mais tout ne se passe pas comme le couple l’avait prévu. Les aînés s’opposent à leur union, Adi doit retrouver sa bien-aimée pour faire le point sur leur relation.
Nous faisons donc la connaissance d’Adi au moment où il arrive à l’hôtel. Il va y vivre la nuit la plus éprouvante de toute son existence. Il se pose beaucoup de questions, et nous aussi d’ailleurs. L’auteur laisse planer le doute sur ses cauchemars terrifiants. Amélie Diack met aussi l’accent sur les phénomènes étranges, nous assistons à une explosion de matières et de couleurs peu hospitalières.
Nous percevons les tourments intérieurs d’Adi, avec toutes ces émotions et ces choses qu’il ne comprend pas. La plume de l’auteur est toute aussi envoûtante que le récit. L’angoisse monte crescendo jusqu’au dénouement.
Même si je ne suis pas une adepte des nouvelles, celle-ci a su me tenir en haleine jusqu’au bout car l’histoire est vraiment intrigante et le décor dépaysant. Amateurs de frissons n’hésitez pas à y jeter un œil.

 

Un ange est passé

Des larmes roulent sur des joues. Des yeux se noient. Le ciel pleure. Il déverse des torrents de larmes. Il porte le deuil. Un mouvement. subreptice. Discret. Un mouvement.
Une femme. Un homme. Noyés sous la pluie. Eperdus de douleur. Un frère. Une sœur. Un ami. Une douleur commune. Leurs larmes sont mêlées au déluge des cieux. Un clou. Deux clous. Dix clous. Tout est scellé. Plus rien à voir.

Aujourd’hui le ciel a pleuré l’un des siens. Le monde a pu témoigner de cette peine immense. Un peuple entier a partagé cette douleur. Sans le savoir. Discrètement. Une voiture. Deux voitures. Dix voitures. Un corbillard. Un avion. Une âme s’en est allée. Vers les racines. Vers la terre mère. Des sanglots. Des cris. L’effondrement de toute une fratrie. La douleur d’une famille. Demain, un ange reposera parmi les siens. Aujourd’hui, un ange est passé. Aujourd’hui, un ange s’en est allé.

La terre se fera légère et douce comme une mère pour le lover au creux de son sein. Une mère confiera son enfant à une autre mère: la terre. La peine restera et sera profonde. Un ange est passé parmi les hommes. Un ange est retourné parmi les siens.

Amélie Diack Antony le 28/12/2016

Une Nuit d’Enfer pour Adi de Amélie Diack

Fildediane's Weblog

Titre : Une nuit d’enfer pour Adi

Auteur : Amélie Diack

Éditeur : Autoédité

Genre : Fantazy, Nouvelle

Format : Epub

Nombre de pages : 10

Fiche Bibliomania

4ème de couverture :

« Après des fiançailles controversées, Adi attend Maïssa à l’hôtel. Ils doivent prendre des décisions importantes pour leur mariage. L’attente est longue et il est impatient. »

Mon avis :

Merci à Amélie Diack, l’auteure pour m’avoir proposé sa nouvelle 🙂

L’histoire :

C’est l’histoire d’une union ne faisant pas l’unanimité; la famille du jeune Adi n’aime pas sa future épouse. Après des fiançailles pas très gaies, il part dans un hôtel où ils doivent se rejoindre loin de ces mauvais esprits qui cherchent à les séparer… mais Adi semble enfermé dans un cauchemar horrible où les pires choses sont en train de l’anéantir.

Le personnage :

Adi : C’est un jeune homme ayant décidé de prendre pour épouse…

Voir l’article original 385 mots de plus

Le pic du diable – Deon Meyer – 2007

Comme d’habitude, je vais vous expliquer mon choix. Même si je suis une fan et que j’ai lu tous les romans de Deon Meyer (tous ceux qui ont été traduits en Français), le pic du diable est le premier roman que j’ai lu. On n’oublie jamais les premières fois, vous le savez tous… Je l’ai lu d’un traite et depuis, je suis une fan accro aux romans de cet auteur. Eh oui, je me vois bien aux lecteurs anonymes et déclamer «Je m’appelle Lee Ham et je suis accro aux romans de Deon Meyer« . L’histoire parait simple. Je dis bien «parait» car elle est plus compliquée que l’on pense. Trois personnes, brisées par la vie vont mettre toutes leurs forces dans la recherche et la protection d’enfants.

Thobela, un ancien agent secret formé pour tuer sans état d’âme recherche le kidnappeur de son fils adoptif. Il traquera ses ennemis. Méthodiquement. Froidement. Griessel, inspecteur alcoolique, recherche le tueur de pédophiles relâchés par la justice. ces deux hommes, fins limiers, avec des modes opératoires différents œuvrent pour la même cause: attraper les assassins d’enfants. Une prostituée sera de la partie. La rencontre de ces trois personnes blessées par la vie donne droit à une chasse à l’homme dans une Afrique du sud à peine délivrée de l’apartheid.

J’ai adoré. pourquoi? Tout simplement parce que ces trois personnes sont attachantes. Elles sont rudes, égratignées par la vie. Elles sont faites de douleur. De cette douleur émane une grande tendresse, une grande humanité, alors que nous sommes censés les haïr car un tueur froid, une prostituée et un flic alcoolique ne sont pas représentatifs d’une société «bien pensante». On vit au rythme de leurs aventures et quand on referme le livre, on reste un long moment dubitatif. Que penser de ces personnages? Comment peut-on compatir? Doit-on les haïr?

Joyeux Noël!!!

Notre premier Noël ensemble. Cela se fête. C’est un moment familial et nous sommes une belle et grande famille. Merci à tous.  Je vous souhaite de belles fêtes. Amusez-vous. Profitez de votre famille. Attention sur les routes. Et, n’oubliez pas que celui qui conduit est celui qui ne boit pas. JOYEUSES FETES!!!

RENCONTRE

LITTERATURE D'AILLEURS DE LEE HAM

Une rencontre. Une belle histoire. Une vie à deux… à trois, à quatre. Des projets communs. Des histoires écrites à quatre mains. Un jour. Une dure journée. Des mots. Des maux. Des cris. Des pleurs. Maternels. Infantiles. Une terreur commune. Une plaie béante. Une souffrance. Un tortionnaire. La haine. La peur. Des coups. Un désamour. Une prison. Il est temps de…partir…. #love #amour #amitié #rencontre #lecture #lire #littérature #confianceensoi #Diack #Amélie #courage #Shouna #dream #épanouissement #force #fragilité #karma #peace

Voir l’article original