La Balafrée – Bernard Neckée – 2019

LITTERATURE D'AILLEURS DE LEE HAM

Quatrième de couverture

La balafrée est un roman qui rappelle l’univers de l’écriture Balzacienne car, l’auteur y fait preuve d’une réelle maturité. Son récit est une véritable fresque de la société. L’auteur y représente, avec force acrimonie, deux types de personnages. D’un côté, ceux qui sont épris de valeurs morales, éthiques et qui apparaissent comme des anges à l’instar d’Ange. Et de l’autre côté, ceux qui agissent comme des possédés assoiffés d’accomplir les maux les plus imaginables comme la tante d’Ange. Pour les rendre plus vivants, l’auteur les enracine dans les milieux où l’immoralité est à son comble! Où misère  et richesse se côtoient sans se toucher! Où l’hypocrisie et la méchanceté des femmes est sans appel!

Chronique

Ainsi que le dit un proverbe africain « quand un orphelin éternue, il se fait ses propres bénédictions« . Ange a perdu ses parents très jeune. Elle est prise en charge par…

Voir l’article original 249 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s